L’histoire d’Eliza Diop est sans doute ce qu’on peut appeler une “success story”.

Après avoir perdu son job, elle s’est vue refuser plus de 50 demandes d’emploi et a été au chômage pendant un an. Fatiguée de sa situation, elle décide de prendre les choses en main et crée son entreprise. Aujourd’hui, sa boîte génère plus d’1 million de $ de chiffre d’affaires par an !

Après avoir perdu son emploi en 2019, Ellie, mère célibataire d’origine sénégalaise 🇸🇳, réalise qu’elle devait trouver un autre moyen de gagner sa vie pour pouvoir s’occuper de ses enfants. Mais elle n’avait pas assez d’argent pour investir dans une start-up. En 2020, le gouvernement américain décide d’octroyer un “stimulus check” de 1200$ à chaque citoyen pour aider à faire face au Covid 19. Ellie voit alors là une occasion de lancer son business.

Durant la pandémie, elle remarque que beaucoup de jeunes de la “génération Y” veulent savoir comment lancer un business, mais ne savent pas à qui s’adresser. «J’ai vu beaucoup de questions sans réponses. La plupart des business coachs sont soit célibataires sans enfants, soit des femmes mariées sans enfants. Je ne trouvais personne qui correspondait à ma situation de mère célibataire, et j’ai donc décidé de devenir cette personne.»

Avec son stimulus check, elle achète deux ring light, un site web et un abonnement Canva. Elle lance Ellie Talks Money en 2020, une entreprise de coaching business sur Instagram. Après avoir passé 45 jours à explorer Instagram pour en comprendre tout le fonctionnement, elle dépense ensuite 150$ en publicité pour atteindre sa cible. Pendant les 2 premières semaines, elle offre gratuitement ses séances de coaching. Une stratégie qui lui a permis d’obtenir ses premiers témoignages avant de lancer son offre payante.
.
Dix mois plus tard, Ellie Talks Money lui permet de générer un revenu de plus de 1 million de $ ! Selon elle, le secret de son succès réside dans sa proximité avec son audience. Ellie organise presque chaque jour des lives Instagram pour échanger avec ses abonnés : “Il faut faire face à sa communauté. Tes clients doivent d’abord t’apprécier, te connaître et te faire confiance, puis ils reviendront naturellement acheter tes produits.” a-t-elle expliqué.

liens réseaux sociaux

Tags:
Pas de commentaires

Poste un commentaire

#SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM